Espace étudiant

Connexion élèves - professeurs

Merci de renseigner vos identifiants :


Interface réservée aux élèves de l'EFOA
Accès aux cours, plannings, mails enseignants et notifications diverses en instantané.

02 31 94 98 08

Ostéopathie équine, canine, féline ou bovine, que choisir ? – Fiche métier

L’ostéopathe pour animaux, au terme de ses cinq années de formation dans une école d’ostéopathie animale, doit être en mesure de travailler sur toutes les espèces de vertébrés. Il peut être à la fois un ostéopathe canin, un ostéopathe équin, un ostéopathe félin et un ostéopathe bovin. On ne parlera donc pas de spécialité en ostéopathie animale, mais d’une orientation de la clientèle de l’ostéopathe animalier, volontaire ou non, vers telle ou telle espèce… ou pas.

L’ostéopathe équin – l’ostéopathe des chevaux

C’est l’espèce référence dans le programme de la plupart des écoles, pour des raisons historiques (première espèce utilisatrice) mais aussi afin de pouvoir dispenser les nombreuses connaissances transversales dues à l’utilisation des chevaux dans de nombreuses disciplines (courses, sport, loisir, élevage…). L’espèce équine est aussi l’espèce qui fait rêver et attire une grande majorité d’étudiants.

manipulation osteopathie chevaux

L’ostéopathie équine trouve sa place sur un plan économique, comme en tant que traitement alternatif à la médecine conventionnelle, dans toutes les disciplines, et continue son développement, parallèle à celui de la filière. L’ostéopathe pour chevaux est aujourd’hui un prestataire omniprésent dans les écuries du territoire, et il s’exporte de plus en plus au-delà des frontières.

Il intervient à titre curatif comme préventif, et en accompagnement, pour permettre au cavalier d’optimiser les capacités sportives de son cheval, d’améliorer son confort au travail, de l’aider à bien vieillir.

L’ostéopathe équin intervient sur les dysfonctions ostéo-articulaires mais aussi fonctionnelles, viscérales, tissulaires, crâniennes … et peut ainsi traiter des problèmes de l’appareil musculo squelettique, mais aussi de l’appareil reproducteur, digestif, du système ORL, …

Ses nombreuses connaissances transversales lui permettent d’étudier son patient sur un plan global (alimentation, cadre de vie, travail, …)

Les principales filières qui font régulièrement appel à un ostéopathe équin sont le loisir et les particuliers d’une part, le CSO, les courses, les éleveurs et les professionnels d’autre part. Le monde du spectacle, l’attelage, le dressage, le CCE, le polo, l’équitation western, l’endurance, le horse ball, les clubs, font partie des nombreuses autres disciplines qui se développent et avec elles les besoins en ostéopathie.

L’ostéopathe canin – l’ostéopathe des chiens

manipulation osteopathe canin

Deuxième marché porteur pour les ostéopathes animaliers, l’ostéopathie canine se développe beaucoup depuis une dizaine d’années, notamment avec l’engouement pour les nouvelles disciplines sportives comme l’agility, le Field Trial, le canicross, la chasse … et pour éviter dans certains cas la chirurgie ou l’euthanasie. L’ostéopathe pour les chiens participe aussi à la prise en charge des animaux âgés et au suivi post opératoire.

Les différences entre les différentes races de chiens nécessitent une grande capacité d’adaptation du praticien qui doit disposer d’une large palettes de techniques afin de pouvoir répondre aux besoins de son patient, quelle que soit sa taille, sa conformation, son caractère, son pelage, ses aptitudes, son état de stress, son activité…

L’Ostéopathe bovin – l’ostéopathe pour les vaches et les gros animaux

L’ostéopathie bovine est un marché en plein développement depuis 5 ans. La filière des animaux « de rente », en particulier des bovins, est très ouverte à l’ostéopathie animale avec notamment les éleveurs en biologique qui ne peuvent pas avoir recours à l’allopathie traditionnelle.

osteopathe bovin manipulation

Les vaches, laitières ou allaitantes, du fait de l’orientation majoritairement industrielle des structures et de leur cadre de vie peu physiologique, sont particulièrement sujettes aux accidents et aux lésions ostéopathiques. Les agriculteurs soucieux du bien-être de leurs bêtes sont de plus en plus nombreux à faire appel à l’ostéopathe.

Dans de nombreux élevages, l’ostéopathie est aussi utilisée afin de remédier à certaines dysfonctions qui altèrent la productivité de l’animal (reproduction, prise de poids, production laitière…)

L’EFOA, école innovante, a entrepris un projet de recherche sur l’amélioration de la production de lait par la prise en charge ostéopathique du troupeau. C’est le premier programme de recherche en ostéopathie animale mis en place à ce jour.

L’Ostéopathie féline – l’ostéopathe pour les chats

manipulation chat osteopathie

L’ostéopathie féline n’est pas négligeable non plus. Les chats ont aussi besoin de leur ostéopathe animalier. L’ostéopathie sur les chats est bien plus facile qu’elle n’y parait, ces derniers acceptant généralement bien la main si l’approche est adaptée et professionnelle. Le chat est par ailleurs particulièrement réactif à certaines techniques ostéopathiques. Son consentement par une communication totale avec le praticien et un contact étroit, est comme pour toutes les espèces, indispensable à la réussite du traitement, la contention et la sédation n’étant pas possibles en ostéopathie, pour des raisons déontologiques comme pratiques.

L’Ostéopathie pour les N.A.C.

manipulation osteopathie nac

On appelle Nouveaux Animaux de Compagnie tous les petits animaux qui n’appartiennent pas aux espèces canine et féline ; petits rongeurs, animaux exotiques, oiseaux…) L’engouement pour les N.A.C., et leur mode de vie d’animal « domestique » ne sont pas toujours appropriés à leur physiologie, générant des dysfonctionnements que l’ostéopathe peut être amené à traiter.

Son approche holistique (globale) de l’animal, permet aussi de rééquilibrer certains facteurs dans son environnement qui peuvent nuire à sa santé (alimentation, captivité, stress…)

Pendant ses cinq années de formation, l’ostéopathe pour animaux doit donc être formé à l’éthologie, la nutrition, la physiologie comme à l’anatomie et aux pathologies des différentes espèces, en plus de l’ostéopathie fondamentale et des connaissances transversales propres à la discipline.

© EFOA tous droits réservés